#Breaking de la nuit US: 16 mois de présidence #Trump et les #EtatsUnis entendent les cris des enfants séparés de leurs parents sans-papiers. 1ère crise existentielle du pays dont 1 partie se demande où il va...propublica.org/article/childr…
2) Et/mais #Trump parle et agit pour sa base électorale, qui se moque des cris d'enfants séparés à la frontière (cf. la polémiste nationaliste et identitaire #Coulter qui parle d'enfants comédiens sur Fox News...) RT
3) Car comme avec l'#Aquarius en Europe, les élites intellectuelles, médiatiques forgent l'opinion dominante empathique sur les #migrants US mais #Trump fait le pari qu'1 majorité silencieuse de Blancs nativistes lui sera reconnaissante aux urnes de sa dureté sur les enfants...
4) Et force est de constater qu'aux #ÉtatsUnis en 2018 28% de la population sondés par @CNN et 58% des républicains approuvent la séparation des enfants de leurs parents sans papiers dont #Trump fait 1 avertissement pour tous les migrants...RT+
5) Car il ne faut pas s'y méprendre, contrairement à ce que dit #Trump pour se défausser d'1 enjeu très émotionnel et miné politiquement, la séparation des enfants d'avec leurs parents est de SON seul ressort. Mon #thread d'il y a 10 jours sur le pourquoi.
6) Or, autre #breaking décisif, @msnbc a obtenu des notes internes du ministère de la sécurité intérieure prouvant que l'administration #Trump dès février 2017 songeait à séparer enfants et parents POUR faire baisser les demandes d'asile...nbcnews.com/politics/immig…
7) Ce matin, on le sent bien, véritable épreuve de force engagée sur le devenir de la nation US: #Trump veut revenir à l'#immigration réduite à rien de 1921 à 1965 pour défendre 1 identité blanche.Face à lui la nation multiculturelle résultant de l'ouverture migratoire après 1965
8) Sur ce point le sondage @CNN ne laisse aucun doute sur l'avénement du clivage identitaire en politique US souhaité depuis toujours par #Trump: il est le président des Blancs contre les minorités...RT+
9) Et 1 fois encore pour conclure, malgré l'émotion engendrée par ces images de camps grillagés et ces pleurs d'enfants, qui peuvent être dévastateurs dans l'opinion, #Trump est loin d'avoir perdu l'épreuve de force car sa dureté répond à 1 demande politique l'ayant fait élire...
10) Le 1er tweet de #Trump ce matin sera particulièrement scruté car il y a, comme prévu, 1 effet de souffle dans l'opinion et les médias US sur ces pleurs d'enfants de #migrants et les cages grillagées. Mais jetez 1 oeil sur la une de #FoxNews, pas 1 mot. foxnews.com
11) Et rien n'indique que l'administration #Trump, qui veut cliver sur la défense des frontières, recule face à l'émoi sur la séparation des enfants de #migrants. #Sessions sur #FoxNews:"Les nazis eux gardaient les Juifs pour les empêcher de partir"(sic)...
12) La phrase de #Sessions, qui, au lieu de rejeter la comparaison avec les nazis employée par les opposants à sa politique migratoire, la discute, est symptomatique de la méthode #Trump qui a infusé son administration: ne jamais fuir 1 polémique, sauter à pieds joints dedans...
13) Et #breaking, les éléments de langage de l'administration #Trump repris ce matin sur @FoxNews sont immuables:
a)Trump est dur(pas les démocrates)contre l'immigration illégale qui est 1 crime
b)Les sans-papiers emmenant leurs enfants sont responsables.
14) #Breaking Fascinant de voir combien #Trump ne cède rien sur le fond tout en essayant de reprendre la main sur le récit #compol sur les enfants de migrants séparés qui tend à lui échapper...
15) #Breaking D'1 part en 2 tweets, #Trump réaffirme 1 doctrine nationaliste et identitaire où des #EtatsUnis doivent se protéger d'1 menace extérieure (les"flots" de migrants criminogènes) coalisée à la menace intérieure (les démocrates "traîtres"qui les laissent rentrer)...
16) #Breaking Saisissant d'ailleurs de voir combien dans la rédaction de ses tweets, #Trump fait à la fois écho aux discours d'1 #Orban en Hongrie tout en puisant,sans le savoir, dans l'imaginaire du nationalisme intégral...

17) #Breaking Mais d'autre part, #Trump sait plus que quiconque le pouvoir des images.Alors, dans son discours à la CGPME US, il construit 1 récit alternatif: il veut protéger les enfants amenés par des parents irresponsables ou des trafiquants dangereux...
18) #Breaking...et sur la forme, #Trump combat le feu par le feu.En embrassant le drapeau US si ostensiblement, il crée 1 forme de contre-buzz sur les réseaux sociaux en suggérant qu'il agit courageusement pour l'intérêt national et lui seul...#àvoir RT
19) #Breaking Cependant, on sent #Trump"pris" dans 1 polémique où les élus républicains hésitent à le suivre, à cause de la force des images précisément. Et face à la CGPME US, #Trump s'est contredit. Il dit d'abord que la séparation enfants/parents est la faute des démocrates...
20) #Breaking...et soudain (#àvoir absolument), à la phrase suivante, #Trump semble reconnaître ce qu'il nie depuis deux mois: si les enfants de #migrants sont séparés des parents, c'est bien par la faute de sa politique de tolérance zéro judiciaire...RT+1
21) <Autopromo> En attendant pour continuer d'analyser ce moment charnière de la présidence #Trump- mais ça peut être encore aussi bien POLITIQUEMENT son Capitole que sa Roche Tarpeïenne- on se retrouve à 22.30 sur @FRANCE24 avec @_AudeLechrist. Venez nombreux! #staytuned
22) #Breaking rare.12 sénateurs REPUBLICAINS écrivent à #Sessions le ministre de la Justice pour qu'il arrête les séparations d'enfants de leurs parents #migrants sans-papiers. Autrement dit,pour eux, c'est bien l'administration #Trump qui est responsable.
23) Cette opposition nette et franche de 12 sénateurs républicains à #Trump sur la séparation des enfants de migrants sans-papiers marque l'émoi national. MAIS ATTENTION, sur les 11: 3 qui ne se représentent pas (Hatch, McCain, Corker)et 5 qui n'avaient pas voté pour lui en 2016
24) Si on était pointilleux, on serait tenté de dire 12 sénateurs républicains SEULEMENT contre #Trump,et quasi seulement des lame ducks qui ne se représentent pas en 2018 (Hatch, McCain, Corker), des élus d'Etats qui penchent démocrates (Collins, Heller, Gardner)...
25) #Breaking Pendant que les sénateurs US essaient de voter 1 loi qui arrêterait immédiatement la séparation enfants/migrants, #Trump était à la Chambre pour la convaincre de voter 1 réforme"globale" de l'#immigration avec son fameux mur. Mais tout ne s'est pas passé comme prévu
26) #Breaking Face aux élus républicains, #Trump est parti sur 1 soliloque achevé par une injure sur l'un d'entre eux, Sanford, absent, qu'il fit battre en primaire la semaine dernière. Et là...#Trump a été hué par 1 partie des représentants républicains. washingtonpost.com/news/powerpost…
27) #Breaking #Trump hué par quelques représentants républicains, sa ministre de la Sécurité Intérieure Nielsen,en charge des #migrants,chassée du restaurant mexicain où elle voulait manger (à voir)...quelque chose à bougé cette nuit aux #EtatsUnis. Assez?

• • •

Missing some Tweet in this thread? You can try to force a refresh
 

Keep Current with Corentin Sellin

Corentin Sellin Profile picture

Stay in touch and get notified when new unrolls are available from this author!

Read all threads

This Thread may be Removed Anytime!

PDF

Twitter may remove this content at anytime! Save it as PDF for later use!

Try unrolling a thread yourself!

how to unroll video
  1. Follow @ThreadReaderApp to mention us!

  2. From a Twitter thread mention us with a keyword "unroll"
@threadreaderapp unroll

Practice here first or read more on our help page!

More from @CorentinSellin

Sep 28, 2018
1) Soyons brefs et factuels dans l'imbroglio #Kavanaugh. Dans 1h30, les 21 membres du comité judiciaire du Sénat voteront pour donner sa recommandation avant le vote de la haute assemblée sur la confirmation du nominé de #Trump. 11 républicains, 10 démocrates...
2) Il n'y a que 2 sénateurs républicains du comité judiciaire Flake (Arizona) et Sasse (Nebraska) à ne pas avoir encore dit s'il votait pour recommander #Kavanaugh. Sasse s'oppose à #Trump sur la méthode pour se construire 1 avenir post 2020 mais sur le fond, 1 conservateur dur.
3) Reste donc #Flake, dont le vote est décisif au comité judiciaire et qui ne sera plus sénateur d'Arizona en janvier. Il peut donc voter en conscience sur #Kavanaugh. Mais lui aussi est 1 opposant sur la méthode à #Trump qui a toujours suivi la logique partisane finalement...
Read 31 tweets
Sep 27, 2018
Sortant de mon après-midi de khôlles et de cours et après avoir regardé le témoignage de #BlaseyFord, je vous le dis comme je le pense: #Kavanaugh est fini. Et ce tweet du très renseigné #Sherman sur #Trump me conforte.
2) Pourquoi #Kavanaugh semble être "mort à l'arrivée" pour la nomination? Car comment imaginer que 50 sénateurs puissent passer outre 1 témoignage précis et si émouvant donné déjà bien avant le choix de #Trump? Le "100% sûre"est insurmontable SAUF SI...washingtonpost.com/politics/kavan…
3)...la seule chance de #Kavanaugh est que les républicains du Sénat choisissent 1 immolation collective ultime pour verrouiller la #CourSuprême au prix d'1 désastre séculaire auprès de l'électorat féminin blanc aux #midterms...Mais ce suicide politique aurait 2 conditions...
Read 31 tweets
Sep 20, 2018
#BREAKING SKYFALL...#Cohen l'ancien avocat"particulier" de #Trump, qui avait décidé de coopérer, a parlé durant des heures avec l'équipe #Mueller. On l'a questionné sur la collusion avec la #Russie. La durée des entretiens signifie qu'il a "balancé",sans aucun doute. #Gamechanger
2) Et de toute évidence, d'après les 1ères infos d'@abcnews #Cohen coopère contre #Trump sans rien avoir exigé en retour, comme le laissait entendre ses déclarations publiques depuis 6 mois, il se retourne contre son ancien patron, par dépit affectif ou amical.
3) #Cohen s'est aussi mis à table face aux procureurs de l'Etat de New York quant aux malversations de la fondation #Trump. Ne pas oublier que cette enquête-là est encore plus dangereuse car hors de portée du pouvoir de pardon présidentiel...
Read 9 tweets
Sep 20, 2018
Phénomène majeur, masqué par l'ère #Trump, déjà noté ici: l'appropriation par de grands milliardaires industriels, surtout des nouvelles technologies, des journaux et #médias US qui restait jusqu'ici la propriété de groupes familiaux "spécialisés" dans la #presse...RT+1 #àlire
2) Jusqu'ici, cette domination des milliardaires US à la tête des journaux US passe assez inaperçue car beaucoup des titres sont plutôt de tradition "libérale", critique envers #Trump (le Washington Post de Bezos, le Atlantic de Jobs etc.)et grâce à des garde-fous déontologiques
3) Mais des amis et financeurs de #Trump (Adelson, Ricketts) ont déjà acheté des journaux et mis au pas des rédactions voire liquider des titres en cas de syndicalisation. A terme, risque d'1 évolution renforcée vers la ploutocratie de la démocratie US. nytimes.com/2017/11/02/nyr…
Read 4 tweets
Sep 19, 2018
#Breaking BADABOUM… 1 livre choc peut en cacher 1 autre mais celui-ci, rédigé par Greg Miller, Pulitzer 2014 pour le @washingtonpost, parle de #Trump, de la CIA et de la #Russie. Les meilleures feuilles ici sont bluffantes. Titre: l'Apprenti. washingtonpost.com/world/national…
2) Passage exceptionnel et sourcé dans ces meilleures feuilles: #Poutine cherchant à convaincre #Trump au téléphone qu'il est victime d'1 complot de sa bureaucratie pour gâcher les bonnes relations souhaitées avec la #Russie...cela éclaire tant de choses.
3) Le titre "The Apprentice" du livre sur #Trump et #Russie est d'après ses bonnes feuilles à double fond. Référence évidente au titre du reality-show TV propulsant Trump à la présidence où il était un homme d'affaires fort, décisionnaire, "en majesté" face à ses "apprentis"...
Read 4 tweets
Sep 19, 2018
#Breaking #Trump muscle le ton et le jeu sur le lien entre exécutif et justice. Dans 1 interview qui s'annonce mémorable à @thehill, il déclare à propos de son ministre Sessions: "Je n'ai pas de ministre de la Justice". #thread thehill.com/hilltv/rising/…
2) Dans la même interview- filmée, #Trump revient sur son incroyable décision de faire déclassifier tous les documents relatifs à l'enquête du #FBI sur son éventuelle collusion avec la #Russie... pour s'y féliciter du mal que cela fera au FBI...thehill.com/hilltv/rising/…
3) Car rappelons que le président US, #Trump, vient donc d'ordonner la déclassification des documents portant sur 1 enquête en cours du #FBI, au risque évident de dévoiler sources, méthodes etc...pour 1 seule raison: cette enquête le concerne. #àlire vox.com/2018/9/17/1787…
Read 9 tweets

Did Thread Reader help you today?

Support us! We are indie developers!


This site is made by just two indie developers on a laptop doing marketing, support and development! Read more about the story.

Become a Premium Member ($3/month or $30/year) and get exclusive features!

Become Premium

Don't want to be a Premium member but still want to support us?

Make a small donation by buying us coffee ($5) or help with server cost ($10)

Donate via Paypal

Or Donate anonymously using crypto!

Ethereum

0xfe58350B80634f60Fa6Dc149a72b4DFbc17D341E copy

Bitcoin

3ATGMxNzCUFzxpMCHL5sWSt4DVtS8UqXpi copy

Thank you for your support!

Follow Us on Twitter!

:(